profile image

Marie-Nicole est dans la dernière année de ses études de premier cycle en psychologie à l'université McGill. Elle travaille actuellement sur son projet de thèse avec l'équipe SPIN pour lequel elle effectue une revue des interventions non pharmacologiques pour la sclérodermie.